Don en Ligne
Messes et confessions
Trouver ma paroisse
Documents catéchétiques

Cinq rencontres avec des acteurs de la conservation et de l’animation du patrimoine religieux

La commission diocésaine d’Art sacré (CDAS) est un service qui a notamment pour mission l’aménagement des lieux de culte, en application des normes liturgiques. A ses côtés, l’association Art Sacré en Côte-d’Or (AASCO), présidée depuis 1999 par Françoise Vignier, a un rôle essentiellement culturel. Elle assure l’information sur l’art sacré de toutes époques des prêtres et des laïcs, par la rédaction de notices documentaires, l’organisation de conférences, d’expositions, et de visites d’édifices religieux anciens ou contemporains.

Le 16 juin dernier une cinquantaine de personnes ont participé au circuit organisé à l’ouest de Dijon pour visiter les églises de Boux-s/-Salmaise,  Thorey-s/-Charny,  Fleurey-s/-Ouche, et Lantenay, et la chapelle de Barain, hameau de la commune d’Avosnes.

La volonté des élus locaux est déterminante : deux maires ont accueilli les visiteurs à Barain et Thorey ; ils étaient fiers de la réussite de la restauration de ces bâtiments communaux qui a demandé une grande détermination.

L’action de deux associations de sauvegarde et de valorisation du patrimoine a été présentée par leurs responsables : IPAF (Histoire et Patrimoine de Fleurey-sur-Ouche) à Fleurey, qui contribue à sauver de l’oubli un retable de 1695 dans l’église Saint-Jean-Baptiste, et l’Association de protection du patrimoine de Lantenay, Pierres en Pays Baulas, qui a créé des vitraux dans les huit baies de l’église Saint-Martin et Saint-Louis, réalisés par l’artisan verrier d’art professionnel habitant le village, Florian Rosier.

Incontestablement, c’est la chapelle de Barain, classée monument historique en 2004, qui a été le moment le plus remarquable de la journée : un décor polychrome en stuc  particulièrement riche a été commandé au milieu du XVIIIe siècle par Marie de Bretagne, épouse Filsjean de Talmay, qui a son cénotaphe dans la chapelle ; la technique du stuc n’est pas habituellement utilisée dans notre région, ce travail remarquable a été réalisé par les frères Marca, piémontais, installés en Franche Comté.

Mgr Minnerath, dans son rapport à la Conférence des Evêques de France « Faire vivre nos églises », souligne la dimension cultuelle de ce patrimoine ; mais les églises sont avant tout le lieu de la rencontre des chrétiens pour la prière, pour la messe, et la célébration des sacrements. A Barain, la messe a eu lieu le le 24 juin, et à Lantenay, le 1er juillet.