Le père Pierre Binet est décédé

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès à la résidence Notre-Dame de la Visitation à Dijon du Père Pierre  Binet en ce 1er avril. C’est une grande figure du diocèse qui nous quitte ainsi dans la discrétion de cette période de confinement.

Au service des paroisses du Sacré-Cœur et de Saint-Jean à Dijon

Pierre Binet est né en 1923 à Bezouotte, le berceau de la famille Binet auquel il est toujours resté attaché. Ancien élève du petit séminaire puis du grand séminaire de Dijon, il a été engagé volontaire en 1944. Ordonné prêtre le 29 juin 1949 en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon, il est d’abord parti en stage au Prado puis a été nommé vicaire à la paroisse du Sacré-Cœur de Dijon. En 1960, il devient le curé doyen de la paroisse Saint-Jean de Dijon et dès 1961, il est nommé chanoine honoraire. En 1966, il ajoutera à sa charge celle d’être responsable de la formation permanente du clergé.

A Chatillon-sur-Seine et à Nuits-Saint-Georges

C’est en 1972 qu’il est affecté au doyenné Val-de-Seine en résidence à Chatillon-sur-Seine, puis nommé curé de Chatillon en 1978, animateur de la zone Nord et vicaire épiscopal. En 1984, il est nommé curé du secteur de Nuits-Saint-Georges, délégué épiscopal auprès des groupes du Renouveau charismatique et doyen.

En 1988, il revient à Dijon au service de la paroisse Sainte-Chantal. C’est en 1999 qu’il est officiellement retiré.

Auprès des plus pauvres, des malades et de tous les chercheurs de Dieu.

Mais nous savons bien que durant toutes ces années, il a beaucoup travaillé auprès des plus pauvres et en particulier au sein du mouvement ATD-Quart Monde, qu’il a été un prédicateur de nombreuses retraites en particulier au foyer de charité de La Flatière, un aumônier attentif aux malades en particulier à l’hôpital de la Trouhaude.

Retiré au foyer du Grand Potet à la maison diocésaine, il est entré à la maison du clergé en 2014 puis à la résidence Notre-Dame de la Visitation. Et nous savons que même dans ces années, il a continué inlassablement à recevoir pour des accompagnements spirituels, à aider tous ceux qui avaient besoin de ses conseils.

Ces derniers temps, alors qu’il commençait à avoir du mal à communiquer, il montrait le ciel pour indiquer là où il allait bientôt rejoindre son Dieu, celui qu’il a servi avec passion tout au long de sa vie.

Et dans son testament spirituel, il nous laisse cette dernière phrase qui dit tout de son attention aux autres : « Je garderai dans ma prière, en attendant la réunion de famille définitive, tous ceux et celles – personnes, groupes, communautés – qui par leur présence, leur confiance, leurs exigences, m’ont amené à aller toujours plus loin dans l’accueil du Seigneur Jésus et dans le service de mes frères ».

C’est au cimetière de Bézouotte, auprès de sa famille, que le Père Pierre Binet sera inhumé après un temps de célébration le lundi 6 avril à la cathédrale Saint-Bénigne dans l’intimité de ses plus proches selon les exigences de cette période de confinement, et dès que possible, nous rendons grâce avec le plus grand nombre en célébrant la messe avec toute sa famille et tous ceux qui ont bénéficié du ministère de Pierre Binet.

Retrouvez sur ce lien l’avis de décès du père Pierre Binet