Dimanche 24 octobre : dimanche des missions

La journée missionnaire mondiale est fixée chaque année à l’avant dernier dimanche du mois d’octobre. Ce dimanche 24 octobre est donc la date retenue pour ce dimanche des missions 2021 et le thème proposé est : « Il nous est impossible de nous taire ». Le pape François invite toute l’Église à soutenir les diocèses missionnaires en Afrique, en Asie, dans les îles du Pacifique, en Amérique latine et dans certaines régions d’Europe, où prêtres, chefs religieux et laïcs servent des communautés vulnérables. 

« Il nous est impossible de nous taire sur ce que nous avons vu et entendu» (Ac 4, 20).

Tel est le thème retenu pour la semaine missionnaire mondiale 2021. Alors que Pierre et Jean viennent de guérir « au nom de Jésus Christ» (Ac 3, 6) un homme qui était infirme à la Belle Porte du Temple de Jérusalem, les autorités religieuses leur interdirent formellement de « prononcer ou d’enseigner le nom de Jésus» (Ac 4, 18). Pierre et Jean leur répliquèrent : « Qu’est-ce qui est juste aux yeux de Dieu : vous écouter ? ou l’écouter, lui ? À vous d’en décider ! Nous ne pouvons certes pas, quant à nous, taire ce que nous avons vu et entendu» (Ac 4, 19-20).

A cette occasion est faite « la quête du Dimanche pour les Missions. »

  • POURQUOI ?

Chaque église locale est la sœur de toutes les autres. Il appartient à chacune d’avoir «le souci de toutes les Églises» (2 Co 11, 28). Le « dimanche de la mission » est, depuis son institution en 1926, celui où chaque église particulière, la plus riche comme la plus pauvre, manifeste cette communion avec toutes les autres, notamment par une collecte à la mesure de sa charité.

  • COMMENT ?

Cette quête universelle est dite «impérée», c’est-à-dire qu’elle est obligatoire et doit être intégralement reversée aux Œuvres Pontificales Missionnaires, qui la distribueront, selon les besoins, aux 1500 diocèses les plus démunis du monde.

  • POUR QUI ?

Ainsi, cette quête donnera à chaque évêque, dans les diocèses de mission, les moyens de son action, pour la formation de ses prêtres, de catéchistes, pour la construction de chapelles et d’églises, pour la solidarité, les vocations, la formation, l’éducation… Depuis 10 ans, la quête impérée en France pour les missions a baissé de près de 40%. En 2019, cette offrande annuelle au service de l’évangélisation représentait moins d’un euro par catholique pratiquant. Ne pourrions-nous pas faire davantage ?

Pour préparer ce dimanche des missions :

« Dieu notre Père,

Tu as donné à Pierre et aux autres apôtres le courage de témoigner de ton Fils,

Mort et ressuscité pour révéler ton Amour.

Ils ne pouvaient pas taire ce qu’ils avaient vu et entendu.

Nous te prions d’envoyer de nombreux missionnaires,

afin que Jésus-Christ soit connu, aimé et servi dans le monde entier.

Répands sur nous ton Esprit,

qu’il fasse de nous des témoins de ta Parole, joyeux et audacieux.

Amen.

    • Une vidéo

Dans sa vidéo du mois d’octobre, le Saint-Père nous demande d’être disciples missionnaires. Cette mission à laquelle tous les baptisés sont appelés consiste surtout à « être disponible à son appel et de vivre unis au Seigneur dans les choses les plus quotidiennes, le travail, les rencontres, les occupations de chaque jour, les hasards du quotidien, en nous laissant toujours conduire par l’Esprit Saint ».

 

Renseignements :

Délégué épiscopal à la coopération missionnaire :

M. Jean-François MINONZIO
1 rue Nicolas Bornier — 21000 DIJON

E-mail : minonzio.jean-francois@wanadoo.fr