Calendrier des installations liturgiques des nouveaux curés des paroisses du diocèse de Dijon

Les nominations des prêtres annoncées le mois dernier prendront effet au 1er septembre 2021. Parmi tous les prêtres concernés par ces nominations, ceux qui deviennent curés, c’est-à-dire qui reçoivent la charge d’une paroisse, doivent être liturgiquement installés dans leur nouvelle charge. Cela se fait au cours d’une messe habituellement célébrée par le doyen de la paroisse concernée ou parfois le vicaire épiscopal.

Pour cette année, voici le calendrier des installations des nouveaux curés :

Le Père Serge ATHENOR sera installé curé de la paroisse d’Epoisses

le samedi 4 septembre 2021 à 18 h à l’église Saint-Symphorien d’Epoisses.

 

 

Le Père Serge ATHENOR sera installé curé de la paroisse de Semur-en-Auxois

le dimanche 5 septembre 2021 à 11 h à l’église de l’Assomption de Semur-en-Auxois.

 

 

Le Père Christian BAUD sera installé curé de la paroisse Dijon – Saint-Michel

le dimanche 5 septembre 2021 à 11 h à l’église Saint-Michel de Dijon.

 

 

Le Père José MBIYAVANGA sera installé curé de la paroisse de Pontailler-sur-Saône

le dimanche 5 septembre 2021 à 11 h à l’église Saint-Maurice de Pontailler-sur-Saône.

 

 

Le Père Joseph MAI sera installé curé de la paroisse de Seurre

le dimanche 12 septembre 2021 à 11 h à l’église Saint-Martin de Seurre.

 

 

Le Père Joseph NKOUKA sera installé curé de la paroisse de Sombernon

le dimanche 12 septembre 2021 à 11 h à l’église de la Nativité de Sombernon.

 

 

Le Père José MBIYAVANGA sera installé curé de la paroisse de Mirebeau-sur-Bèze

le dimanche 19 septembre 2021 à 11 h à l’église de la Nativité de Mirebeau-sur-Bèze.

 

 

Le Père Joseph NKOUKA sera installé curé de la paroisse de Plombières-lès-Dijon

le dimanche 19 septembre 2021 à 11 h à l’église Saint-Baudèle de Plombières-lès-Dijon.

 

 

La célébration liturgique d’installation comporte quelques temps forts particuliers.

Au début de la célébration, l’annonce officielle de la nomination est faite par celui qui préside.

Après l’homélie, celui qui préside invite le nouveau curé à professer sa foi : celui-ci debout face à l’autel, touchant de la main le livre des Évangiles, introduit le Credo, en disant : « Moi, N., avec une foi ferme, je crois et professe toutes et chacune des vérités contenues dans le symbole de la foi » puis le conclut ainsi : « Que Dieu me vienne en aide, et les Saints Évangiles que je touche de mes mains. »

Puis l’assemblée professe sa foi à son tour.

C’est alors que sont remis au nouveau curé les registres paroissiaux et les clefs des églises.

« Vous recevez aujourd’hui de notre Archevêque la charge pastorale de la paroisse de XXX.
En son nom, je vous remets les registres paroissiaux sur lesquels vous aurez soin de notifier tous les actes de catholicité ainsi que les clefs des églises paroissiales. »

Celui qui préside la célébration transmet au nouveau curé le livre de la Parole de Dieu en lui disant : « Par notre Évêque, Dieu vous donne la mission d’annoncer à tous la Parole de Dieu au service de tout le peuple des baptisés. Que Dieu le Père vous donne la générosité de pouvoir proclamer l’Évangile inlassablement et enseigner fidèlement le peuple chrétien. Que Notre Seigneur Jésus-Christ soit en votre cœur et sur vos lèvres pour annoncer joyeusement la Bonne Nouvelle du salut. Que Notre Seigneur Jésus-Christ vous associe à sa prédication du Royaume arrivé parmi les hommes. »

Ensuite, il est dit au nouveau curé : « votre ministère, en union avec les autres prêtres, est au service de la sanctification des fidèles, membres du Corps du Christ, par l’Esprit-Saint qui nous est donné. Pour la gloire de Dieu notre Père, vous l’accomplirez par la liturgie, par les sacrements et les autres formes de prières. Vous aurez le souci de faire grandir la charité entre tous. L’Eucharistie, mémorial de la mort et de la résurrection du Christ, signe de l’unité de l’Église, en est la source et le sommet. »

Puis avant que le nouveau curé invite au geste de paix, il lui est dit : « Votre charge de pasteur, en union avec vos collaborateurs et sous l’autorité du pasteur du diocèse, est au service de la communion entre tous, dans le mystère visible de la communauté paroissiale, cellule de l’Église, Corps mystique du Christ. Que votre ministère de gouvernement se déroule dans la paix et qu’il soit œuvre de miséricorde et d’amour fraternel. »