Pour la rénovation et la sauvegarde de l’église Saint-Grégoire de Ruffey-Lès-Echirey

Souvenez-vous… c’était le 19 novembre 2019. La voûte de la nef en briques plates de l’église Saint-Grégoire de Ruffey-lès-Echirey s’effondrait.
Heureusement personne n’était présent cet après-midi là et l’effondrement de la voûte n’a pas engendré d’autres dégâts matériels.

Depuis cette date, l’édifice, témoin de la vie quotidienne du village depuis bientôt 200 ans, est fermé au public. Des barrières et un arrêté sont là pour nous le rappeler.

Un peu d’Histoire..

L’église Saint-Grégoire de Ruffey-lès-Echirey a été construite entre 1844 et 1847 par Jean-Baptiste Fénéon-Damotte dans le style néo-gothique. Le bâtiment de plan basilical, possède une nef flanquée de bas-côtés formant trois vaisseaux séparés par des colonnes portant les arcades. Les nombreux vitraux de l’église Saint-Grégoire relatent l’histoire religieuse et la tradition du village.

Depuis ce 19 novembre 2019, les cloches se sont tues, les portes fermées et les Rufféens sont orphelins de leur église.

Plusieurs appels aux dons…

Depuis plus d’un an, madame le Maire, madame Mutin, et son équipe se sont mobilisés pour la rénovation et de la sauvegarde de l’église. La Mairie a preuve d’un grand sérieux, en s’investissant pleinement dans ce projet, en contactant nombre d’artisans et en préparant le plan de rénovation de l’édifice. Faisant ainsi appel à un architecte, Monsieur Jouffroy, missionné pour réaliser un plan de restauration qui va s’échelonner sur quatre années.

Chiffré à 402 685,33 € TTC, le projet nécessite de nombreux dons afin de préserver et sauvegarde.

Le montant des travaux restant à charge est élevé pour le budget de la commune de Ruffey-lès-Echirey. C’est pourquoi, le conseil municipal et l’association Saint-Grégoire lancent un appel aux dons pour la restauration de l’intérieure de l’église, en partenariat avec la Fondation du patrimoine.

Ainsi, en soutien aux efforts de la municipalité et de l’association Saint-Grégoire, il est important d’assurer la conservation de cet élément du patrimoine, autant par respect pour ceux qui ont élevé ce monument à la hauteur de leurs espoirs, qu’au bénéfice des générations à venir à qui nous souhaitons le céder en état à notre tour.
Ne prenons pas l’habitude de voir la porte cette l’église condamnée, soyons acteurs de sa rénovation et mobilisons-nous pour aider à sa réouverture !