L’onction des malades

L’onction des malades, de quoi parle-t’on ?

Le sacrement de l’onction des malades reste encore assez méconnu. Il est souvent associé à tout ce qui touche à la mort et aux questions existentielles de l’homme.

Le sacrement des malades a pour but de donner une aide spéciale au chrétien confronté aux difficultés d’une maladie grave ou de la vieillesse. Le chrétien peut recevoir le sacrement des malades chaque fois qu’il est atteint d’une grave maladie. C’est le sacrement de la présence du Seigneur à nos côtés dans les moments d’épreuve que sont la maladie ou la vieillesse. La célébration de ce sacrement consiste en l’onction d’huile bénite sur le front et en l’imposition des mains. Consacrée par l’évêque lors de la messe chrismale annuelle, l’huile dite des malades apporte force et douceur. Elle pénètre la peau, répand sa bonne odeur, fortifie le corps.

Voici les mots qui accompagnent l’onction avec l’huile sainte sur le front et dans les mains des malades : « Par cette onction sainte, que le Seigneur en sa grande bonté vous réconforte par la grâce de l’Esprit Saint. Ainsi, vous ayant libéré de tous péchés, qu’il vous sauve et vous relève. »

Témoignage du père Serge sur le sacrement des malades

Le sacrement des malades peut être donné pendant la messe du dimanche, le plus souvent la messe de prière pour les personnes malades et leur famille (messe en lien avec le dimanche de la pastorale de la santé) : cette année, pour ma paroisse, ce dimanche tombait le 7 février.

Bien sûr, une explication est donnée autour du sacrement et les personnes qui souhaitent le recevoir se font connaître. Une dame très malade venue chez sa sœur pour quelques jours se rend à cette messe. Je la connaissais un peu, je savais qu’elle était bien malade. Elle s’avancera finalement en tout dernier pour recevoir le sacrement des malades. À la fin de la messe, elle me dira comme ce sacrement l’a réconforté et aidé à accepter sa maladie. Je souris à nouveau me dit-elle !

Ce sacrement vécu au cours de la messe, une fois par an, permet ainsi de le faire mieux connaître.

Recevoir l’onction des malades en Côte-d’Or

Paroisse de Dijon – Saint Michel

  • Le dimanche 21 mars à l’église Saint-Michel au cours de la messe de 11h. Les personnes qui souhaitent recevoir l’onction des malades au cours de cette célébration peuvent remplir le petit feuillet mis à leur disposition dans les présentoirs de l’église. Si elles le peuvent, elles sont aussi invitées à participer à un petit temps de préparation le vendredi 19 mars à 16h à la sacristie de l’église Saint-Michel.

Paroisse de Dijon – Sainte-Chantal

  • Messe avec le Sacrement des malades : dimanche 14 mars à 10 h 30 en l’église Sainte-Chantal pour ceux qui désirent recevoir ce sacrement de manière communautaire. Merci de vous signaler aux prêtres avant le 8 mars. La préparation à ce sacrement se fera le mercredi 10 mars, à 15 h à la salle Saint-François. Vous pouvez aussi recevoir ce sacrement de manière individuelle, sur demande auprès des prêtres.

Paroisse de Fontaine-Française et Selongey

  • Le sacrement de l’onction des malades sera proposé aux messes des dimanches 7 mars (Fontaine-Française) et 14 mars (Selongey) ; si vous souhaitez le recevoir, contactez le père E. Clément.

Paroisse de Châtillon-sur-Seine

  • Le sacrement de l’onction des malades sera proposé à la messe du dimanche 7 mars à 11h00, en l’église Saint-Nicolas de Châtillon.

Paroisse de Aignay-Baigneux

  • Ceux qui souhaitent recevoir le sacrement des malades s’inscrivent dès maintenant en contactant la paroisse ou en envoyant un mail. Il sera administré lors de la messe le dimanche 21 mars à Villaines-en-Duesmois.

Si vous souhaitez vivre le sacrement de l’Onction des malades vous pouvez également vous tourner vers votre paroisse.

Partager