Congrès Mission : des participants témoignent

La première édition du Congrès Mission de Dijon, qui s’est tenu les vendredi 25 et samedi 26 septembre derniers, a réuni 75 personnes de tout le diocèse. Cinq curés de paroisse ont également participé à l’événement, au format particulièrement novateur puisque les différentes tables rondes étaient retransmises en direct du Congrès Mission « principal » qui avait lieu simultanément à Paris. Messe, repas et temps de prière ont été autant de temps forts et fraternels unanimement appréciés des participants.

La veillée du samedi soir, en l’église Notre-Dame de Dijon, a permis à ces derniers de prier une dernière fois ensemble avant d’être bénis par le Saint Sacrement et de partir en binômes dans le centre-ville de Dijon afin de rencontrer les passants, de leur remettre une parole de la Bible et/ou de les inviter à venir dans l’église.

Quelques participants témoignent de ce qu’ils ont vécu pendant ces deux jours…

« Je continue à prier pour les personnes que j’ai rencontrées »

Thierry raconte : « J’ai particulièrement aimé évangéliser dans les rues autour de Notre-Dame le samedi soir. Il s’agissait d’une première pour moi et je redoutais ce rôle de « prophète » et maintenant la glace est brisée ! J’avais peur que les gens se bloquent et nous rejettent, mais j’ai ressenti une vraie soif de leur part. C’est beau de voir comment le Saint Esprit peut bousculer les cœurs, avec des personnes qui se disaient athées et d’autres loin de Dieu, qui veulent bien parler de Jésus et même rentrer dans l’église Notre-Dame pour avoir un temps de prière ensemble. J’ai ressenti leurs émotions et leurs démarches profondes, et maintenant je continue à prier pour eux pour qu’ils continuent leur chemin vers Dieu. »

Stéphanie ajoute : « J’ai été très touchée par l’écoute des jeunes rencontrés dans la rue qui n’ont pas manifesté d’impatience. L’un d’entre eux, qui était baptisé, nous a même remerciés de l’avoir interpellé pour lui rappeler que Dieu l’aimait et qu’il l’avait oublié. »

« Rendre la mission prioritaire dans notre quotidien »

Séverine témoigne : « Au départ, je me suis dit : « Qu’est-ce que je fais dans cette galère ? » J’ai un mari, une famille, du travail qui m’attendent ! Et puis, petit à petit, en écoutant les topos, on se souvient presque honteux que par le baptême nous sommes tous prophètes et on comprend que proclamer le salut par le Christ ce n’est pas une option en tant que baptisé, mais une nécessité, un devoir, une urgence ! J’ai fait alors l’expérience d’une grande pauvreté et étrangement, plus je me sentais pauvre, plus je me sentais libre, capable d’aller dans la rue proposer le trésor de la Foi à ceux qui passent, parce que je savais bien que seul l’Esprit Saint pourrait parler à travers moi à toutes ces personnes, car seule j’en étais parfaitement incapable ! »

François précise, pour sa part, que « ce Congrès mission est un très bon temps pour être fortifié et relancé dans les projets à mettre en place en paroisse et surtout pour rendre la mission prioritaire dans notre quotidien. »

Ingrid conclut : « Je suis arrivée au Congrès mission en me demandant un peu si j’avais bien fait de m’inscrire. J’en ressors en étant certaine que nous devons laisser l’Esprit Saint agir en nous pour annoncer Jésus et que cette mission est essentielle ! »