Don en Ligne
Messes et confessions
Trouver ma paroisse
Documents catéchétiques

Confinement : les couples en danger ?

Le confinement représente-t-il un danger pour les couples ? Se retrouver pour plusieurs semaines 24 heures /24 avec son conjoint, en plus du télétravail, des enfants et des soucis de tout ordre peut-être source de tensions. Il n’y a qu’à voir les articles rédigés sur le sujet : Explosion des violences conjugales, hausse des divorces à Wuhan en Chine après la fin du confinement…

Le père Louis de Raynal est curé des paroisses de Gevrey-Chambertin, Gilly-lès-Cîteaux et l’Etang-Vergy. Egalement Conseil spirituel national des Equipes Notre-Dame, il est tout à fait conscient de ce que cette situation pour le moins exceptionnelle peut entraîner au sein des couples. Il répond à nos questions.

Avez-vous des retours de couples sur les difficultés conjugales qu’ils rencontrent en ce moment ?

« Quand on entend les gens, il s’agit dans la plupart des cas d’une véritable épreuve. Ce temps de confinement nous est tombé dessus, il bouleverse notre quotidien. Dans un sens, c’est aussi un temps « donné », dont on ne dispose pas d’habitude. Mais face aux tensions qui peuvent naître, il faut faire attention à préserver son couple et aussi à se préserver soi-même. J’ai envoyé à mes paroissiens des articles trouvés sur des sites chrétiens qui abordaient la question du couple en confinement. J’y ai trouvé des conseils très simples mais en même temps très pertinents. »

Quels sont ces « trucs » qui permettraient de bien/mieux vivre cette période ?

« Il est important de se faire un emploi du temps bien précis, de s’organiser pour ne pas « subir » ce temps où l’on reste chez soi. Il est par exemple important de prendre les repas ensemble, de ne pas être habillé n’importe comment : faire en sorte que la vie continue. On peut s’appuyer sur un temps de prière que l’on fixe à un moment de la journée. Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à se ménager des temps, des espaces plus personnels. On peut occuper avec ce qui nous nourrit personnellement : de la lecture, du travail manuel, peut-être un peu de musique…apprendre une langue étrangère ! »

Quelle attitude adopter face aux (mauvaises) nouvelles incessantes liées à la pandémie ?

« On est tous plus ou moins dépendants des écrans, on peut vite être amené à laisser tourner en boucle les informations et les mauvaises nouvelles… Or, on a besoin d’espace intérieur pour pouvoir prendre du recul. garder une capacité à réfléchir sur les choses. La recrudescence de la pornographie le prouve : il s’agit de remplir un vide… Est-ce la bonne réponse pour rester maître de soi et de son temps ? Je ne le pense pas. »

Peut-on considérer que cette période de confinement est une opportunité pour les couples ?

« Dans la vie quotidienne, le travail, les enfants, toutes les activités, ne permettent pas d’avoir autant de temps en couple. Il y a de l’espace qui se libère, encore faut-il vouloir le vivre ensemble et l’organiser. On a peut-être besoin de se dire les choses, pas seulement pour se raconter le quotidien, mais aussi pour être en vérité par rapport à son conjoint, instaurer un dialogue en « cœur à cœur »… se demander pardon ! »

Et quand tout cela sera fini ?

« Il serait facile de se dire que ce n’est qu’un moment à passer… Il faut saisir et déchiffrer les messages que nous offre cette situation. Sommes-nous capables de vivre ce temps d’épreuve en puisant dans notre sacrement de mariage ? Comment s’épauler mutuellement ? Comment en sortir grandis ? On peut assez vite revenir à la vie d’avant alors qu’il y a aujourd’hui, sans doute, une invitation à nous remettre en question… »


Découvrez deux articles du site Aleteia au sujet du confinement en couple : un quizz des associations familiales catholiques (AFC) et un guide des « bons réflexes ».

Retrouvez également une invitation de la Communion Priscille et Aquila à destination de tous les couples en situation de confinement.