Ces prêtres qui nous ont quittés en 2019

Le père Paul Moniot, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé le vendredi 1er mars 2019 à l’âge de 94 ans.

Né à Dijon, en 1924, Paul Moniot a été élève de la Maîtrise de la cathédrale avant d’entrer au Grand Séminaire de Dijon et d’être ordonné prêtre le 29 juin 1948.

Chargé de la formation des prêtres (1969), vicaire épiscopal de la zone de Dijon (1970-1977), le père Moniot a aussi été vicaire épiscopal chargé de la vie religieuse (1977-1985).

Curé de la paroisse Notre-Dame de Dijon

En 1985, le père Moniot a été nommé curé de la paroisse Dijon-Notre-Dame. En 1994, nommé chanoine titulaire de la cathédrale, il partagera la charge pastorale de la paroisse de Fontaine-les-Dijon jusqu’à ce qu’il se retire à la maison du clergé en 2007.

Tous ceux qui auront bénéficié du service pastoral du père Moniot gardent le souvenir d’un homme humble et priant, d’un excellent prédicateur, d’un prêtre attentif à tous.

C’est le père Pedro Mayol qui a prononcé l’homélie des obsèques, dont vous pouvez retrouver le texte sur ce lien.


Le père Michel Sirugue, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé à l’âge de 97 ans, le mardi 16 avril 2019, à la résidence Notre-Dame de la Visitation à Dijon où il demeurait.

Ordonné prêtre en 1947, sa première mission fut d’être vicaire à Semur-en-Auxois puis à partir de 1951, curé de Turcey. En 1954, c’est à Essey qu’il est devenu curé puis à partir de 1960, il fut nommé curé d’Arconcey. Il y resta 34 ans !

Attentif à tous

Attaché à ses paroissiens, partageant tous les événements de leur vie mais aussi de leur travail, il a été un vrai curé de campagne attentif à tous, au rythme des saisons et des récoltes, partageant les joies et les peines de chacun. Sa proximité avec chacun de ses paroissiens était évidente et on se souvient que ce sont plusieurs centaines d’entre eux qui s’étaient réunis lorsqu’il fut décoré de l’ordre national du mérite.

C’est sa santé qui l’obligea à quitter Arconcey pour rejoindre la maison du clergé à Dijon mais, avec beaucoup de joie, il a continué à rendre service dans diverses paroisses et particulièrement dans la paroisse de Messigny où il a encore lié beaucoup d’amitiés.

C’est le père Pierre Mortureux, ordonné en 1947 comme Michel Sirugue, qui a prononcé l’homélie que vous pouvez retrouver sur ce lien


Le père Denis Marion, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé le dimanche 15 septembre 2019 au centre Georges-François Leclerc après quelques courtes semaines de lutte contre la maladie. Il allait avoir 82 ans.

C’est à Beaune, le 15 mars 1964, qu’il a été ordonné prêtre après des études au séminaire français de Rome où il commença à découvrir ce qui allait être la mission et la passion de toute sa vie : les études bibliques.

Grand connaisseur et passionné de la Bible

En 1967, c’est à l’école biblique de Jérusalem qu’il poursuivit ses études et dès 1968, c’est comme directeur au grand séminaire de Dijon, qu’il a commencé à enseigner et accompagner des générations de futurs prêtres. Il poursuivra cette mission au séminaire de Besançon à partir de 1977 et il interviendra aussi durant de nombreuses années au séminaire de Paray-le-Monial et d’Ars.

Accompagnateurs des séminaristes, au service de la pastorale des jeunes, le père Denis Marion a aussi été un infatigable enseignant et conférencier sur la Bible : groupes bibliques, cycles annuels sur l’un des livres de la Bible, acteur de la “petite école de la Bible” bien connue des chrétiens du diocèse de Dijon, le père Denis Marion était un connaisseur remarquable de tous les livres de la Bible.

En 2005, il avait été nommé prêtre coopérateur à la paroisse de Selongey dont il est même devenu curé de 2006 à 2013.

C’est le père Luc Lalire qui a prononcé l’homélie des obsèques.


Le père Jean-Claude Mourey, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé le samedi 12 octobre 2019 à Dijon.

Né en 1939 en Saône-et-Loire, ordonné prêtre en 1966 à la cathédrale de Dijon, son premier ministère fut d’être vicaire à Notre-Dame de Beaune mais dès 1967, il fut vicaire à la paroisse Saint-Joseph de Dijon où il est resté jusqu’en 1978. C’est dans cette paroisse qu’il a particulièrement mis en œuvre la pédagogie de l’ACE (Action Catholique des Enfants) qui a marqué tant d’enfants du quartier. A partir de 1978, il fut aumônier fédéral de l’ACE et a rejoint la paroisse de Talant et en 1984, il a partagé la charge pastorale de la paroisse Saint-Paul de Dijon.

Saint-Joseph et Saint Paul de Dijon, Longvic et Seurre

En 1989, il a été nommé curé de la paroisse de Longvic et Neuilly-les-Dijon jusqu’en 1999 tout en continuant à accompagner de nombreuses équipes d’ACO (Action Catholique des milieux Ouvriers) puis en devenant aumônier diocésain d’ACO. En 1999, c’est à la paroisse de Seurre qu’il a été nommé où il va rester jusqu’en 2006.

Revenu sur Dijon pour y être au service du doyenné Dijon-Sud, il a aussi été nommé aumônier des gens du voyage et délégué épiscopal à la mission ouvrière (2007), aumônier diocésain du CCFD (2010), disponible pour la paroisse Dijon-Saint-Pierre (2011). Dans tous ces lieux, chacun a pu vérifier combien le père Jean-Claude Mourey aimait les rencontres simples et était fidèle en amitié, souhaitait permettre à tous les laïcs de prendre leur place dans les paroisses, entretenait des engagements humains et chrétiens avec passion.

Pour prendre connaissance de l’intégralité de l’homélie, prononcée par le père André Jobard, veuillez cliquer sur ce lien.


Le samedi 19 octobre 2019 (en la fête de Saint René), le père René Roux, prêtre du diocèse de Dijon, est décédé à la résidence Notre-Dame de la Visitation, entouré de ses proches et des confrères de la maison.

Né en 1924 à Dijon, le Père René Roux a fait toutes ses études à Dijon. Il avait fêté en juin dernier le 70ème anniversaire de son ordination qui avait eu lieu le 29 juin 1949 à la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

En 1991, avec le Père Henri Ménestrier, il a été appelé au service du secteur pastoral de d’Auxey-Duresses, Meursault, Santenay et Pommard. En 1995, il a été nommé aumônier du centre hospitalier de Beaune où il restera jusqu’en 2006.

Autorisé à prendre sa retraite, c’est à la paroisse Saint-Joseph de Dijon que le Père Roux s’est installé et a rendu de nombreux services. Ces derniers mois, sa santé devenant plus fragile, il avait fait le choix de rejoindre la Résidence Notre-Dame de la Visitation où il est décédé.

Retrouvez sur ce lien le texte de l’homélie des obsèques, prononcée par le père Dominique Nicolas, curé de la paroisse Dijon Saint-Joseph.


C’est après quelques semaines d’hospitalisation que le père Jacques Voillery est décédé, au soir du jeudi 19 décembre 2019.

Né à Montmorency en 1928, il a été ordonné prêtre du diocèse de Dijon en 1960. En 1968, comme certains de ses confrères, Jacques Voillery a choisi d’être un prêtre au travail en acceptant des emplois divers, durant une vingtaine d’années.

En 1989, c’est une mission bien particulière qu’il a reçue puisqu’il est alors devenu le chauffeur de l’évêque de Dijon, Mgr Michel Coloni. Ensemble, ils ont sillonné toutes les routes de la Côte-d’Or pour rencontrer des confirmands et célébrer les confirmations, visiter les prêtres et les paroisses, en permettant à l’évêque de se rendre partout où il était attendu.

C’est en 2015 qu’il a choisi de rejoindre la maison du clergé puis la résidence Notre-Dame de la Visitation où il a continué à rendre encore beaucoup de services tant que sa santé lui a permis. Discret mais n’oubliant jamais de dire sa reconnaissance à tous ceux qu’il rencontrait, il a témoigné jusqu’au bout de sa foi.

Le texte de l’homélie des obsèques, prononcée par le père Bernard Card, est disponible en cliquant sur ce lien.