Rétrospective 2019 : d’octobre à décembre

En ce début d’année, nous revenons sur les principaux événements qui ont ponctué la vie du diocèse en 2019. Redécouvrez de janvier à mars, d’avril à juin, de juillet à septembre. Aujourd’hui, nous revenons sur les mois d’octobre, novembre et décembre.

Octobre

Au mois d’octobre, nous avons retenu trois événements : Le lancement du mois missionnaire extraordinaire (1er octobre), l’installation de la nouvelle EAP de Saint-Jean-de-Losne (6 octobre) et le « pélé au féminin » (5-6 octobre).

Le mois missionnaire lancé à la cathédrale

Le Mois missionnaire extraordinaire, qui a eu lieu pendant tout ce mois d’octobre, a officiellement débuté le mardi 1er octobre, par une messe célébrée en fin de journée en la cathédrale Saint-Bénigne de Dijon.

La célébration a été présidée par Mgr Roland Minnerath, archevêque de Dijon, entouré de plus de 40 prêtres du diocèse. Près de 500 personnes ont participé à la messe. Lors de la procession d’entrée, des reliques de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, patronne des missions, ont été portées par deux carmélites de Beaune. En introduction à la liturgie de la parole, plusieurs mouvements d’Eglise, engagés dans la mission, ont été présentés.

Dans son homélie, notre archevêque a notamment déclaré : « Dieu nous aime, Dieu aime notre monde. Regardez toujours avec bienveillance le monde dans lequel nous vivons et auquel nous apportons notre contribution. Aidons, nous aussi avec bienveillance, les personnes à trouver les réponses qu’elles ne peuvent pas se donner elles-mêmes et qui viennent du Christ. »

Retrouvez sur ce lien le texte intégral de l’homélie de Mgr Minnerath.

Une nouvelle EAP pour Saint-Jean-de-Losne

C’est avec une église pleine et priante que, le dimanche 6 octobre, l’équipe d’animation paroissiale (EAP) de Saint-Jean-de-Losne a été envoyée en mission. C’est le vicaire général qui leur a lu la lettre de mission et les a bénies. Elle a pour mission de servir sous l’égide de Marie-Anne Leguille, annoncer avec Marie-France Debarnot, célébrer avec Marie-Ange Serrurot, le tout coordonné par Edith Morais.

Lors de son homélie, le père Millot a notamment indiqué : « L’envoi en mission des membres de l’EAP est plus que jamais l’envoi en mission de tous, le réveil en chacun de nous, du don de Dieu, l’inscription dans nos vies de l’appel de Paul : « ce n’est pas un esprit de peur que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de pondération. N’aie donc pas honte de rendre témoignage à notre Seigneur ! » »

L’équipe liturgique a accompagné cette célébration avec le message d’être missionnaire de la joie de l’Évangile.

Pélé au féminin : elles ont « choisi le bonheur »

Apprendre à « choisir le bonheur », c’est ce qu’ont fait les 120 pèlerines qui ont cheminé les 5 et 6 octobre sur les sentiers de Vézelay, guidées par l’Exhortation apostolique du Pape François « Gaudete et Exulatate » : le chemin de la sainteté est le chemin du bonheur ! Rien d’impossible : « la sainteté, c’est Dieu en l’homme » (P.P. Verdin)

Au menu : averses et grand soleil, marches dans une  nature sublimée par les couleurs automnales, louanges et chants accompagnés par nos musiciennes magiciennes,  enseignements plein de profondeur, de simplicité et d’humour des pères de l’Oratoire de Dijon, veillée avec les témoins de la Sainteté de Dieu dans notre monde dans la magnifique église de St Père, échanges entre pèlerines sur les Béatitudes, adoration, confessions, silences, fous-rires… Le week-end a été très dense !

L’entrée dans la basilique de Vézelay pour la messe avec la fraternité monastique de Jérusalem est un moment inoubliable mais certainement pas la fin du pélé. Celui-ci est en effet « médicament à libération prolongée » qui se diffuse tout au long de l’année !

Pour toutes celles qui ont su s’offrir ce cadeau précieux « 36 heures pour elles et pour Dieu », Claire de Castelbajac  laisse ce message résolument optimiste «  Tu as pour vocation le bonheur ! ».


Novembre

Au mois de novembre, nous avons retenu deux événements : La réunion de l’association des parents de prêtres et religieuses (13 novembre), la journée de formation des équipes obsèques du diocèse (16 novembre) et la distinction d’un ancien économe diocésain par le diocèse (22 novembre)

Parents de prêtres et de religieuses

Jeudi 13 novembre a eu lieu une rencontre de l’association de parents de prêtres, religieux, religieuses et laïcs consacrés (APPRR) à la paroisse Dijon Saint-Bernard. Pas moins de 26 personnes étaient présentes le matin avec le père Étienne Guillot, curé de Dijon Saint-Bernard. Celui-ci a notamment indiqué : « Pour évangéliser, commençons par nous demander quelle est ma vie aujourd’hui, qui puis-je porter dans la prière. Puis mettons de l’amour dans notre manière d’être, dans ce que j’ai à faire, dans nos relations familiales, surtout les plus éloignées ou difficiles. Le fruit viendra en son temps même si nous n’en verrons pas toujours les résultats ».

Après la messe et le repas, les membres de l’association ont partagé sur ce que vivent leurss enfants, les difficultés qu’ils rencontrent, leurs appuis. Ils ont également évoqué les prêtres qui sont en maison de retraite. Le groupe de Dijon invite tous les parents de prêtres, religieuses, religieux, laïcs consacrés à le rejoindre !

Formation des équipes obsèques

Samedi 16 novembre, c’était la journée annuelle de rencontre et de formation des équipes obsèques du diocèse. Etaient présentes 75 personnes provenant de presque tous les coins de la Côte-d’Or, et au-delà. Le thème était : « Les obsèques, continuité du baptême ». Les interventions du père Christian Baud, sous forme d’un échange guidé avec les participants, ont permis de redécouvrir le sens des rites du baptême, et la manière dont ils sont repris dans la célébration des funérailles : la croix, la lumière, l’eau, ainsi que l’encens.  A aussi été évoquée la manière d’organiser une célébration pour une personne non-baptisée.

Après un pique-nique, les participants ont réfléchi par groupes à la manière d’expliquer le sens des rites aux personnes éloignées de l’Église, celles qu’ils accueillent le plus souvent ; d’autres ont travaillé à un commentaire de texte biblique, en orientant le propos sur le lien entre baptême et funérailles.

Après cette journée riche en échanges et en idées, les participants sont repartis dans leurs lieux de mission respectifs, avec un nouveau rendez-vous pour l’année prochaine.

M. Peter Fletcher et Mgr Minnerath

Un ancien économe diocésain distingué

C’est un événement rare et heureux que la maison diocésaine de Dijon a vécu le vendredi 22 novembre. Elle recevait l’ancien économe du diocèse de Dijon qu’on a voulu honorer d’une manière toute particulière et exceptionnelle en donnant son nom à l’une des nouvelles salles de la maison diocésaine.

C’est durant 17 années que M. Peter Fletcher a été économe diocésain. Il était alors le premier laïc à exercer cette mission et il l’a exercée à titre bénévole. Durant ces 17 années, que de chemin parcouru : la décision de faire de ce qui était encore à l’époque le Grand Séminaire une maison pour tout le diocèse qui accueillerait bureaux des services et salles de réunion, aménagement, embellissement et mise aux normes de tous les lieux qui accueilleraient du public, informatisation de toute la comptabilité du diocèse, rénovation de nombreux presbytères et centres paroissiaux,  constructions d’églises, du carmel de Flavignerot, etc.

Durant l’été, la maison diocésaine a aménagé plusieurs nouvelles salles au 1er étage et c’est le nom de M. Peter Fletcher qui a été attribué à l’une d’elle à proximité des salles attribuées à deux évêques du diocèse avec lesquels il a eu à travailler, Mgr Balland et Mgr Decourtray. Toute notre reconnaissance à M. Peter Fletcher et à tous ceux qui, à sa suite, œuvrent bénévolement au service du diocèse.


Décembre

Au mois de décembre, nous avons retenu trois événements : Le festival de la vie (1er décembre), l’inauguration d’une nouvelle maison paroissiale à Nolay (5 décembre) et l’arrivée de la lumière de Bethléem à Dijon (15 décembre).

Le festival de la vie

Le week-end du 30 novembre-1er décembre se déroulait le festival de la vie à Beaune édition 2019. C’est un rassemblement ayant lieu tous les deux ans où les jeunes du diocèse de Dijon se sont retrouvés pour vivre un bon commencement du temps de l’Avent !

Amélie, Lazare et Amandine racontent : « Après une arrivée dans la bonne humeur au point de rendez-vous du week-end – le Saint-Coeur -, nous avons participé à un rallye par équipes dans Beaune. Nous avons pu découvrir des lieux comme : le théâtre des verdures, le square aux lions ou encore les hospices de Beaune. Pour commencer notre soirée, nous avons eu des témoignages sur plusieurs aspects de la vie : le mariage présenté par un couple marié depuis 20 ans, la vie de chef d’entreprise et le bénévolat présenté par un diacre permanent. Pour finir cette soirée, nous sommes allés au carmel pour une veillée méditative ; réflexion, calme et prières étaient au rendez-vous.

Ce week-end nous a permis de réfléchir et d’avoir des apports sur différents aspects de la vie avec un fort encouragement pour notre vie future. »

Une nouvelle maison paroissiale à Nolay

La paroisse de Nolay a eu la joie d’inaugurer sa toute nouvelle Maison paroissiale, le jeudi 5 décembre, en présence de notre archevêque, Mgr Roland Minnerath. Après l’accord entre la paroisse et la mairie de libérer la cure, les locaux de la Providence n’étaient pas envisageables pour accueillir la nouvelle cure. S’en est alors suivi une recherche active de nouveaux locaux et, c’est tout naturellement que le choix s’est porté vers l’ancienne pharmacie, inoccupée depuis plusieurs années et positionnée sur la place piétonne à deux pas de l’église et de la nouvelle boutique du Secours catholique.

L’association “Les Amis de la Providence” a fortement participé à l’achat du bâtiment, mais aussi à la remise en état et à la préparation des locaux, aidés par de nombreux paroissiens actifs et motivés. Grâce à la participation de porteurs de projets, il n’a fallu qu’un an pour pouvoir emménager dans la nouvelle Maison paroissiale où se trouvent dorénavant les salles de catéchisme, le bureau du curé, le père Dominique Garnier, et un petit appartement pour loger ce dernier.

Monseigneur Minnerath a béni cette nouvelle maison d’accueil qui, comme il l’a bien souligné, « guérissait le corps et guérira dorénavant l’âme ».

La lumière de Bethléem à Dijon

Le dimanche 15 décembre, une délégation composée de jeunes louveteaux jeannettes des groupes Scouts et Guides de France de Marsannay-la-Côte et de Dijon Sainte-Bernadette sont partis à Lyon chercher la lumière de Bethléem qui avait elle-même été rapportée de Vienne, et auparavant de la grotte de la Nativité.

Depuis plus de 26 ans, la Lumière est transmise aux mouvements de scoutisme de toute l’Europe, chaque troisième samedi de l’Avent. La Lumière qui nous vient de Bethléem est un cadeau de paix à ne pas garder pour soi mais à partager, à transmettre.

Ainsi, tous les groupes SGDF de Côte-d’Or se sont retrouvés à la messe de Notre-Dame de Dijon, ils ont célébré la lumière de la Paix et l’ont partagée avec les paroissiens lors de la messe célébrée par le père Emmanuel Pic, aumônier territorial SGDF.