« La profondeur d’un témoignage peut toucher les coeurs »

« En organisant cette veillée qui sort un peu de l’ordinaire, on souhaite rejoindre un maximum de personnes : les couples, les personnes seules, les croyants, ceux qui s’interrogent… On a invité des personnes qui se préparent au baptême, des jeunes mariés, ou encore des étudiants. »

La veillée qu’évoque Victor Larger, responsable de la pastorale familiale dans le diocèse de Dijon, est organisée ce samedi 19 octobre, à 20h30 en l’église Saint-Pierre de Dijon. Si cette veillée « sort de l’ordinaire », c’est pour deux raisons : d’abord parce qu’elle est centrée sur le témoignage, ensuite parce qu’elle est organisée dans le cadre du mois missionnaire… extraordinaire.

« Les témoignages donnés permettront de montrer comment Jésus agit dans les vies, comment il sauve les personnes où notre humanité touche ses limites ! Pendant ce mois d’octobre, on parle beaucoup de mission, on est appelés, notamment, à témoigner de la manière dont Jésus nous a rejoint, à un moment de notre vie, dans notre pauvreté ! La profondeur et la vérité d’un témoignage peuvent toucher les cœurs », souligne Victor Larger.

« Un visage de l’Eglise qu’ils ne connaissaient pas »

Ce dernier précise : « Chaque année, on vit des moment formidables, à l’occasion des Journées des fiancés. Des couples qui sont parfois loin de la foi découvrent un visage de l’Eglise qu’ils ne connaissaient pas jusqu’alors. C’est dans cette dynamique qu’on organise cette veillée du 19 octobre ».

L’entrée à la veillée est totalement libre. « Les gens peuvent rester 5 minutes, 10 minutes, peut-être plus », lance Victor Larger. Un temps de louange est prévu, il sera suivi de deux témoignages. Des temps d’écoute, auprès de prêtres, de laïcs et de couples, seront proposés au cours de la veillée.

Informations pratiques sur ce lien.