« Nous rendons grâce pour les merveilles que le Seigneur fait pour nous »

Les Carmélites de Flavignerot vont fêter le week-end prochain le 40e anniversaire de leur installation sur la colline située entre Corcelles-les-Monts et Flavignerot. Sœur Claire-Marie, prieure du Carmel, répond à nos questions.

Pouvez-vous nous donner le programme de ce 40e anniversaire ?

« Nous avons invité nos amis, nos familles et tous ceux qui le désirent, à venir se joindre à nous les 16 et 17 mars prochains, jours anniversaires de notre arrivée sur la colline.

Nous commencerons le samedi après midi en regardant un diaporama, réalisé par les sœurs, qui retrace cette aventure de notre transfert et la vie de notre communauté depuis 40 ans. Dans la grande salle de l’Accueil-Elisabeth, il y a aura une exposition de photos qui évoquera ces 40 ans sous le regard de Dieu, 40 ans d’amitié partagé. Puis nous avons proposé une petite visite guidée pour découvrir et faire l’expérience du « Carmel intérieur ». Et à l’accueil, il y aura une exposition de souvenirs de sainte Thérèse d’Avila et de sainte Elisabeth de la Trinité.

Le samedi soir, à 20 h 30, il y aura une veillée de prière et de chants animés par le père Raoul Mutin.

Le dimanche à 14 h 30 quelques sœurs donneront une conférence / témoignages. Puis le programme sera le même que le samedi, mais nous terminerons par les vêpres et une Eucharistie festive à 17 h 30 présidée par notre vicaire général, le père Eric Millot.

Pendant ces deux jours, nous rendrons grâce ensemble pour toutes les merveilles que le Seigneur a fait et continue de faire pour nous ! »

Pouvez-vous nous rappeler les circonstances dans lesquelles le Carmel a dû déménager de Dijon à Flavignerot ?

« Le monastère était situé Boulevard Carnot, dans le centre de Dijon, et cela était devenu très bruyant. Pour faire des réparations indispensables, les sœurs avaient dû vendre, par deux fois, des parties du terrain et des immeubles s’étaient construits juste à côté du Carmel. Depuis leurs cellules, les sœurs pouvaient entendre les voisins… De plus, les bâtiments n’étaient plus adaptés. Par exemple, on avait dû mettre un métier à tisser dans la Bibliothèque ! Cela était devenu difficile de vivre notre vie de carmélite et peu à peu les sœurs ont pris conscience qu’il était nécessaire de trouver un lieu de paix et de silence. »

Pourquoi avoir choisi la colline de Flavignerot ?

« C’est le fruit d’une longue réflexion de la communauté, soutenue par Mgr Decourtray, qui était alors l’évêque de Dijon. Le projet s’est construit dans le dialogue et une grande unité de la communauté. Au départ, pour certaines sœurs, cela paraissait impossible de quitter le monastère où avait vécu Elisabeth de la Trinité. Mais finalement, toutes ont adhéré au projet et en ont été très heureuses, puisque notre nouveau Carmel allait permettre de mieux servir l’Église, en étant plus simple, mieux adapté aux jeunes sœurs et permettant d’accueillir des hôtes et des pèlerins.

Les sœurs ont cherché pendant trois ans un lieu aux alentours de Dijon, avec l’aide très précieuse de M. Fletcher, qui était alors économe diocésain. Et finalement, un jour, elles ont appris qu’un terrain était à vendre à Flavignerot…depuis 15 jours ! Elles sont venues voir et cela a été l’enchantement. »

Par quoi les sœurs ont-elles été enchantées ?

« Par la beauté de la colline, avec la vue magnifique sur Dijon qui nous garde proches de tous.
Par le silence aussi… ce climat dont notre vie de prière a tant besoin.
Enfin, par le grand espace, qui nous a permis de développer l’accueil de tous ceux qui cherchent Dieu… »

 

NB : Pour la visite guidée, il est nécessaire de s’inscrire.