Église en Côte-d’Or : découvrez le numéro de mars !

Le numéro de mars 2019 d’Eglise en Côte-d’Or vient de paraître. Le père Eric Millot, directeur de la publication du magazine diocésain, répond à nos questions.

Quel sujet de dossier avez-vous choisi pour ce mois de mars ?

« Après les parcours Alpha en février, nous abordons ce mois-ci le thème du handicap. C’est Jean-Paul Mourin, diacre permanent et ancien responsable diocésain de la Pastorale des personnes handicapées, qui raconte son expérience vécue pendant près de 20 ans. Trois couples de parents de personnes handicapées donnent des témoignages très touchants sur ce qu’ils vivent au quotidien. »

Mgr Minnerath a consacré son édito à ce sujet, qu’en dit-il ?

« Notre archevêque évoque le thème de l’épreuve en particulier. Une épreuve « qui ne doit pas enfermer », mais qu’il faut apprendre à « surmonter grâce à la prière et la grâce de Dieu ». Il indique que l’épreuve peut être une occasion de grandir spirituellement et que Dieu ‘‘ne nous abandonne jamais’’. »

Dans le mensuel du diocèse de Dijon, on retrouve aussi l’actualité des paroisses et des mouvements…

« Nous revenons notamment sur la journée des fiancés de février, sur la journée de la vie consacrée ou encore sur la réunion-débat organisée en février par les chrétiens dans le monde rural (CMR) à Saint-Marc-sur-Seine. Autre événement, également dans le nord du diocèse : l’inauguration des nouveaux locaux du secours catholique à Châtillon-sur-Seine. »

Vous évoquez d’autres sujets ?

« Du côté de la vie des paroisses et des mouvements, nous évoquons la messe de réparation célébrée à Notre-Dame de Dijon, la bénédiction de couples mariés à Beaune ou encore un hommage à sœur Maria Joseph et sœur Jean-Denis, décédées récemment… »

La page solidarité de ce numéro de mars d’Eglise en Côte-d’Or revient sur la communauté de l’Arche…

« Nous avons participé à une après-midi « en immersion » au centre d’activités de jour Le Sillon à Dijon et nous avons donné la parole à des assistants qui vivent au côté des personnes accueillies, qui sont une dizaine actuellement et qui souffrent de déficiences intellectuelles diverses. »

Quel est le visage diocésain ce mois-ci ?

« C’est Dominique Yème, diacre permanent pour la paroisse d’Is-sur-Tille/Grancey, qui prend la parole. Vous l’avez d’ailleurs entendu sur RCF en Bourgogne il y a quelques semaines. Il évoque son rôle en tant que diacre ainsi que la manière dont il perçoit le rapport à la foi de nos contemporains. »

Si vous souhaitez vous abonner, rendez-vous sur cette page.