Jean-Claude Gianadda : « Ma façon de proclamer Celui qui me fait vivre en chansons »

Jean-Claude Gianadda, auteur, compositeur et interprète de chansons chrétiennes, sera à Gilly-lès-Cîteaux ce vendredi soir à 20 heures. Le « troubadour du Bon Dieu », auteur de 150 CD et d’un millier de chansons, a répondu à nos questions ce jeudi.

En 40 ans de carrière, vous avez déjà dû venir plusieurs fois dans le diocèse de Dijon…?

« C’est la première fois que je viens à Gilly-lès-Cîteaux, où j’ai été invité par la paroisse, mais je suis venu plusieurs fois à Dijon, en particulier à la paroisse Sainte-Bernadette. J’ai des amis à Dijon, des amis prêtres également : Guy Vincent et Raoul Mutin notamment. »

Mesurez-vous que certaines de vos chansons ont marqué plusieurs générations ?

« Quand on jette un regard en arrière, on se rend compte que le temps a passé. On se retrouve à 75 ans, et ça fait drôle ! Ces 40 ans, je ne les ai pas vus passer. Je suis heureux de ma vie : si c’était à refaire, je le referais, en mieux encore ! On me demande parfois comment je fais « pour durer ». Je n’ai rien fait pour durer ; si c’est l’œuvre de Dieu, ça durera. Suis-je dans la vérité pour autant ? Je n’en sais rien… »

Vous écrivez régulièrement de nouvelles chansons ?

« Je sors au moins un disque par année. »

« Si c’était à refaire, je le referais, en mieux encore ! »

Comment arrivez-vous à vous renouveler ?

« Je ne me considère pas comme un artiste, car l’art c’est autre chose. Ce que je fais, c’est d’ordre catéchétique, je me fais écho de l’Évangile. C’est ma façon de proclamer celui qui me fait vivre en chansons. »

De nouveaux groupes chrétiens remplissent à leur tour des salles et des églises, comme Glorious. Considérez-vous que c’est la relève ?

« Oui, évidemment ! Il faut la relève, je considère qu’aujourd’hui je fais partie des anciens ! Les membres du groupe Glorious, pour parler d’eux, font du très bon travail. Ils vont à l’essentiel : la prière et la louange. J’ai fait des chansons qui correspondaient aux attentes du moment, c’est à leur tour de faire de même ! »

Eux comme vous se servent de leurs musiques et leurs chansons pour évangéliser…

« Quand on chante la parole de Dieu, on sème, mais c’est Dieu qui sonde les reins et les cœurs. Quand nous chantons, c’est l’Esprit-Saint qui agit à travers nous : nous ne sommes que des instruments ! »