Église en Côte-d’Or : le numéro de février vient de paraître !

Le numéro de février 2019 d’Eglise en Côte-d’Or vient de paraître. Le père Eric Millot, directeur de la publication du magazine diocésain, répond à nos questions.

Quel sujet de dossier avez-vous choisi pour ce mois de février ?

« Après les réseaux sociaux en janvier, nous évoquons ce mois-ci les parcours Alpha. Quelle est leur utilité, quels sont les enjeux, quelle est leur place dans la nouvelle évangélisation, sont autant de questions auxquelles nous avons tenté de répondre dans ce numéro. Plusieurs personnes prennent la parole pour exprimer ce qu’elles ont vécu dans ces parcours Alpha, notamment un couple et un curé de paroisse. »

Mgr Minnerath a consacré son édito à ce sujet, qu’en dit-il ?

« Notre archevêque axe son propos sur l’évangélisation, en soulignant que les personnes qui viennent aux parcours Alpha manquent souvent de références précises concernant la foi chrétienne. Tout l’enjeu, pour ceux qui évangélisent, est, pour notre archevêque, « de s’effacer devant Celui qu’il annonce ». En conclusion, je cite Mgr Minnerath : « Chacun peut, à sa place, attirer au Christ par l’enthousiasme qu’il met à marcher à sa suite ». »

Dans votre mensuel diocésain, on retrouve aussi l’actualité de vos paroisses, doyennés, et mouvements…

« Et des événements, il y en a eu beaucoup en janvier ! Les vœux de notre archevêque, le 11 janvier à la maison diocésaine, qui ont vu le départ de notre économe diocésain, Antoine Tierny et son remplacement par Gilles Chaland, l’Université de la Vie de l’association Alliance Vita ou encore une réunion de lycéens à propos de leur séjour à Taizé. »

Et quoi d’autre ?

« Du côté de la vie des paroisses et des mouvements, nous évoquons la messe des familles à Longvic et le vœux du curé de Semur-en-Auxois, tandis que la page Carnet rend hommage aux pères Auffret et Demaizières, qui nous ont quittés en décembre dernier. »

La page solidarité de ce numéro revient sur l’action de l’ordre de Malte dans le diocèse…

« C’est Xavier de Caumont La Force, délégué de l’ordre de Malte pour la Côte-d’Or, qui présente son mouvement. Si la quête pour la journée mondiale des lépreux a déjà eu lieu il y a quelques jours, on apprend que le collectif veut créer une épicerie solidaire itinérante dans le diocèse. »

Quel est le visage diocésain pour ce mois de février ?

« C’est Madeleine Blondel, secrétaire générale de la commission diocésaine d’art sacré, la CDAS qui répond à nos questions. Vous avez pu l’entendre sur RCF en Bourgogne en début d’année. Elle explique son attachement viscéral à l’art, plus particulièrement à l’art sacré, et précise le rôle de la CDAS aujourd’hui. Pour elle, nos contemporains gardent le sens du sacré, il faut juste les y éveiller ! »

Si vous souhaitez vous abonner, rendez-vous sur cette page.