Église en Côte-d’Or : le numéro de janvier vient de paraître !

Le numéro de janvier 2019 d’Eglise en Côte-d’Or vient de paraître. Le père Eric Millot, directeur de la publication du magazine diocésain, répond à nos questions.

Quel sujet de dossier avez-vous choisi pour ce premier numéro de l’année 2019 ?

« Nous avons choisi d’évoquer un sujet assez rarement évoqué dans nos colonnes et pourtant au centre de notre vie de tous les jours : les réseaux sociaux. Nous revenons sur cet outil qui a révolutionné, pour le meilleur et parfois pour le pire, notre manière de communiquer. Plusieurs personnes expliquent comment elles l’utilisent, que ce soit pour évangéliser ou encore pour y trouver, par exemple, des intentions de prière. »

Qu’en dit Mgr Minnerath dans son édito ?

« Notre archevêque souligne les dangers qu’il y a de se faire enfermer dans une certaine virtualité des échanges. Face à l’immédiateté et à la réactivité des réseaux sociaux, il invite à une vraie prise de recul et à la (re)découverte d’une Parole millénaire, qui ne varie pas en fonction des « likes » ou des « hashtags » : celle du Christ. »

Au fil des pages, on retrouve aussi l’actualité des paroisses et des mouvements…

« Comme chaque mois, nous revenons sur de nombreux événements : en particulier les dernières universités de la famille au CUCDB, ou encore les deux jours de retraite que les prêtres fidei donum ont passé à Cîteaux en décembre. Sans oublier la soirée consacrée à la joie au travail ! »

Y a-t-il d’autres actualités ?

« Du côté de la vie des paroisses et des mouvements, nous évoquons la dernière semaine de prière accompagnée, mais aussi une récollection à Châtillon sur Seine ou encore l’inauguration des travaux réalisés au sanctuaire de Beaune. »

La page solidarité de ce numéro de janvier d’Eglise en Côte-d’Or revient sur les chiffres de la précarité en Bourgogne…

« Chantal Sur, présidente régionale du Secours Catholique, revient longuement sur le dernier rapport statistique fourni par son association. Elle évoque notamment la situation des personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté ou encore la vulnérabilité grandissante des seniors et des chômeurs. »

Quel est le visage diocésain pour ce premier mois de l’année ?

« Ce mois-ci, c’est Don Etienne Guillot, curé des paroisses de Dijon Saint-Bernard et de Fontaine-lès-Dijon, qui répond à nos questions. Membre de la communauté Saint-Martin, il explique comment l’évolution de la physionomie du quartier a fait également bouger les lignes de sa paroisse. Il revient sur un projet de patronage qui devrait y être mis en œuvre et de la manière dont il veut ‘‘rejoindre’’ les familles. »

Si vous souhaitez vous abonner, rendez-vous sur cette page.