Rétrospective 2018 : d’octobre à décembre

En cette fin d’année, nous revenons sur les principaux événements qui ont ponctué la vie du diocèse en 2018 en octobre, novembre et décembre.

Octobre

Au mois d’octobre, nous avons retenu trois événements : l’ordination diaconale d’Augustin et de Joseph (7 octobre), les 30 ans de RCF (8 octobre) et la session de théologie pour les prêtres du diocèse à Paray-le-Monial (71) (21-23 octobre)

Ordination diaconale d’Augustin Pascal et de Joseph Mangaly

La messe d’ordination diaconale d’Augustin Pascal et de Joseph Mangaly a été célébrée le dimanche 7 octobre à l’église Sainte-Bernadette de Dijon. Présidée par Mgr Roland Minnerath, la célébration a vu la participation de nombreux prêtres et de près d’un millier de fidèles.

Augustin va vivre son année de diaconat à la paroisse Dijon Saint-Michel et Joseph à la paroisse Dijon Saint-Jean XXIII.

 

RCF : 30 ans !

Lundi 8 octobre, RCF en Bourgogne a fêté ses 30 ans au 7 boulevard Voltaire à Dijon. Mgr Minnerath et Mgr Ulrich, Archevêque de Lille, étaient tous deux présents.

Toute la journée, des auditeurs sont venus visiter les studios de la radio. A 16h30, un point–presse a permis aux anciens présidents et directeurs de répondre aux questions des journalistes. Laurent Ulrich, Daniel Nourissat, Michel Danrey, Bernard Card, Jacques Blanchot, François Gond, Monique Housse, Brigitte Voinet, Béatrice Bourély et Jean-Michel Reiss ont pu retracer le développement de la radio ‘’Parabole 21’’, devenue au fil des ans ‘’RCF en Bourgogne’’.

A 18 heures, une messe d’action de grâce a été célébrée dans la chapelle de la Maison Diocésaine. Elle a été suivie d’un apéritif qui a permis de belles rencontres entre ceux qui avaient œuvré au sein de la radio depuis 30 ans.

Session de théologie à Paray-le-Monial

Du dimanche 21 au mardi 23 octobre, une cinquantaine de prêtres du diocèse de Dijon ont suivi une session de théologie à Paray-le-Monial (71) sur le thème « Prêtres pour des paroisses missionnaires ».

Les « maisonnées paroissiales » de 4 à 8 personnes qui prient ensemble, qui échangent sur la parole de Dieu et qui portent du fruit autour d’eux ont notamment été évoquées. De même que l’ « art de vivre chrétien » ; pour aider les gens à découvrir la beauté de la vie chrétienne, il est possible de mettre en place des lieux de vie comme les patronages, qui sont des lieux pouvant permettre aux jeunes de grandir dans un « bain de vie chrétienne » .
L’essentiel de cette session portait sur la théologie : en quoi l’Église est missionnaire et en quoi le prêtre est un disciple missionnaire.

Novembre

Au mois de novembre, nous avons retenu trois événements : la bénédiction des tombes des prêtres au lendemain de la Toussaint (2 novembre), l’ordination de trois diacres permanents à Beaune (10 novembre) et la commémoration du centenaire de l’armistice 1918 (11 novembre).

Bénédiction des tombes des prêtres

Le vendredi 2 novembre dernier, une bénédiction des tombes des prêtres a été organisée pour la première fois au cimetière de Dijon. Une quinzaine de personnes ont entouré le vicaire général du diocèse qui a procédé à la bénédiction d’une dizaine de caveaux, qui abritent les dépouilles de prêtres. Des tombes de congrégations religieuses dijonnaises ont également été bénies.

Cette « première » devrait être pérennisée dans les années à venir.

Ordination de trois diacres permanents

Le samedi 10 novembre, en l’église Notre-Dame de Beaune, Philippe Mangold, Thomas Georges et Stéphane Marion ont été ordonnés diacres permanents par Mgr Roland Minnerath.

Accompagnés de leurs épouses et entourés de leurs familles, les trois hommes ont déclaré leur intention de devenir diacre, promettant à leur archevêque de « s’engager à développer un esprit de prière et à conformer leur vie à l’exemple du Christ ». Dans son homélie, Mgr Minnerath a longuement rappelé la dimension du service, qui rejoint celui du Christ.

Commémoration du centenaire de l’armistice 1918

Le dimanche 11 novembre, à 11 heures, les cloches de la cathédrale Saint-Bénigne, à Dijon, ont sonné à la volée pendant 11 minutes dans le cadre du centenaire de l’Armistice 1918. Les sonneurs, Sébastien Carcel et Jean Tixier, n’ont pas ménagé leur peine pour saluer la victoire de la paix.

Chantal Begeot, maître carillonneur, a fait tinter l’Hymne à la joie de Beethoven, puis Laurent Banderier a joué au grand-orgue l’Hymne à la Joie, pour prolonger la note d’espérance qui clôturait l’homélie avec l’évocation de la progression nécessaire de la paix en Europe et dans le monde…

Décembre

Au mois de décembre, nous avons retenu trois événements : la fête de l’Immaculée conception à Notre-Dame (Dijon, 8 décembre), l’interview d’un prêtre dijonnais dans le cadre de la béatification des « 19 martyrs d’Algérie » (8 décembre) et l’édition de la nouvelle lettre pastorale de Mgr Minnerath.

Fête de l’Immaculée conception

Le samedi 8 décembre, l’église Notre-Dame de Dijon a été le théâtre d’une messe célébrée à l’occasion de la solennité de l’Immaculée Conception. L’Eucharistie a été célébrée par l’archevêque du diocèse de Dijon, Mgr Roland Minnerath, en présence du curé du lieu, le père Emmanuel Pic, tandis que l’édifice était éclairée par plus de 1 000 bougies, chaque fidèle tenant un cierge à la main.

 

Béatifications en Algérie

Le samedi 8 décembre, 19 religieux et religieuses ont été béatifiés à Oran. Parmi eux figurent notamment les sept moines de Tibhirine, enlevés et assassinés au printemps 1996. Le prêtre dijonnais Jean-Marie Jehl, présent en Algérie depuis plus de 40 ans, est actuellement administrateur du diocèse de Constantine. Il répond à nos questions.

Quelle atmosphère entoure la béatification prochaine de ceux que l’on appelle « les 19 martyrs d’Algérie » ?

« Nous sommes une toute petite minorité de chrétiens dans un monde très majoritairement musulman, si bien que seulement quelques-uns de nos amis nous ont demandé ce qu’était cette « béatification ». Ce mot est tout à fait inusité dans le vocabulaire arabe non chrétien. (lire la suite de l’interview ici)

Lettre pastorale (Noël 2018) : Être chrétien dans notre société

Alors que nous avons fêté Noël il y a quelques jours, Mgr Roland Minnerath, archevêque du diocèse de Dijon, a écrit une lettre pastorale intitulée « Être chrétien dans notre société ». Cette lettre s’adresse aux prêtres, aux diacres, aux religieux, religieuses, mais aussi aux laïcs en mission ecclésiale et à tous les fidèles du diocèse.

Voici quelques passages de cette lettre pastorale : « Vivre en chrétien a toujours supposé un engagement personnel, un renoncement à bien des convoitises, une disponibilité à suivre la Parole de Dieu qui est le Christ, même s’il en coûte. » […]

« Il serait incohérent de condamner globalement le monde dans lequel nous vivons alors que nous profitons des avantages et des protections qu’il nous offre. Tout dans le monde n’est pas hostilité à Dieu. » […]