Denier : les prêtres du diocèse ont besoin de vous !

En cette fin d’année, Antoine Tierny, l’économe diocésain, dresse un « pré-bilan » du denier de l’Eglise, qui permet notamment de payer les traitements des prêtres du diocèse (voir vidéo ci-dessous). Et force est de constater que le compte n’y est pas.

Il explique : « Par rapport à l’an dernier à la même période, le volume global de dons est en baisse de près de 76 000 €. Mais la baisse la plus inquiétante concerne les donateurs, puisqu’il y en a 769 de moins que l’an dernier. »

Les moins de 40 ans donnent peu au denier

Plusieurs événements peuvent expliquer cette baisse qui représente tout de même une baisse de plus de 7% du nombre total de donateurs : les décès (les services du denier ont été informés de 130 décès de donateurs), les déménagements, ou encore la mise en place du prélèvement à la source. Il faut savoir que les donateurs auront droit dès janvier à une exonération correspondant à 60% de leur réduction d’impôts de l’année précédente, et qu’une régularisation sera effectuée en septembre prochain par l’administration fiscale.

« On constate que peu de personnes de moins de 40 ans donnent au denier. Pourtant, comme je le dis régulièrement, un prélèvement automatique de 10€ par mois correspond à plus de la moitié du don moyen. Cela correspond à une place de cinéma ! », souligne Antoine Tierny.

De fait, le don moyen a augmenté par rapport à l’an dernier, puisqu’il est passé de 204 à 211€. Mais le vieillissement de l’âge moyen des donateurs est préoccupant.

Pour comprendre comment fonctionne le denier de l’Eglise, n’hésitez pas à visionner la vidéo suivante :

Pour faire un don, cliquez sur la vignette suivante :