Église en Côte-d’Or : le numéro de décembre vient de paraître !

Le numéro de décembre 2018 d’Eglise en Côte-d’Or vient de paraître. Le père Eric Millot, directeur de la publication du magazine diocésain, répond à nos questions.

Quel sujet de dossier avez-vous choisi pour ce numéro de décembre ?

« A quelques semaines de Noël, nous avons choisi de parler de la prière des enfants. Nous découvrons dans ce dossier quels sont les lieux où cette prière s’éveille, et comment les parents peuvent la faire grandir. Nous donnons la parole à des parents, à une catéchiste et à un prêtre qui donnent autant d’éclairages différents sur ce sujet. »

Qu’en dit Mgr Minnerath dans son édito ?

« Notre archevêque évoque « une prière du cœur, une prière vraie », et nous invite, les adultes, à nous inspirer de cette prière des enfants. Il rappelle l’importance qu’avaient les enfants dans la prédication de Jésus. »

On retrouve aussi au fil des pages l’actualité de vos paroisses, doyennés, et mouvements…

« Comme chaque mois, nous revenons sur de nombreux événements : en particulier l’ordination de trois nouveaux diacres permanents à Beaune le 10 novembre dernier avec des photos et des témoignages, mais aussi le dernier conseil presbytéral et la fête de Sainte Elisabeth au Carmel de Flavignerot. »

Et quoi d’autre ?

« L’inauguration d’un stèle à l’église Sainte Chantal le 11 novembre dernier ou encore la formation des couples qui interviendront lors des prochaines journées des fiancées qui auront lieu je le rappelle début 2019. »

La page jeunes revient sur le pèlerinage de Taizé des lycéens…

« Ces derniers ont passé plusieurs jours à Taizé avec le service de la Pastorale des jeunes et le père Antoine Amigo : ils racontent cette retraite qui les a profondément marqués et qui leur donne envie de revenir l’année prochaine. Tout cela malgré une météo pour le moins capricieuse ! »

Quel est le visage diocésain pour ce mois de décembre ?

« Ce mois-ci, c’est sœur Marie-Jo Pont que l’on découvre en page 16 de notre magazine. Elle raconte la vie religieuse dans laquelle elle est rentrée il y a 55 ans. Elle insiste notamment sur l’importance de l’accueil et de l’écoute de l’autre dans l’Eglise. Elle rappelle que les chrétiens ne sont pas des gens parfaits mais au contraire des personnes faillibles, qui veulent vivre en vérité l’engagement de leur baptême. »


Si vous souhaitez vous abonner, rendez-vous sur cette page.