Église en Côte-d’Or : le numéro de novembre vient de paraître !

Le numéro de novembre 2018 d’Eglise en Côte-d’Or vient de paraître. Le père Eric Millot, directeur de la publication du magazine diocésain, répond à nos questions.

Quel sujet de dossier avez-vous choisi pour ce nouveau numéro ?

« Nous avons choisi le sujet du combat spirituel. Contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas seulement l’affaire des mystiques et des saints, mais de tous les chrétiens qui cheminent dans la foi. Comme l’explique le père Bruno Dufour dans l’article principal, c’est la continuité du combat engagé par le Christ. Tout un programme ! Sur ce sujet, un couple, une étudiante, un prêtre et une religieuse s’expriment. »

Un sujet que l’on retrouve dans l’édito de Mgr Minnerath…

« Notre archevêque reprend les Écritures pour montrer à quel point ce combat spirituel est présent dans l’enseignement de l’Église. Dans les évangiles mais aussi dans les lettres de saint Paul… Je cite notre archevêque : ‘Pour mener ce combat victorieusement, nous puisons dans la grâce du Christ !’ »

Dans ce numéro, on retrouve aussi l’actualité de vos paroisses, doyennés, et mouvements…

« Il y a plusieurs actualités du mois précédent, en l’occurrence celui d’octobre, sur lesquelles nous revenons : le pélé au féminin vers Vézelay, l’ordination diaconale d’Augustin et de Joseph, ou encore la restauration de la belle église de Lacanche, dans la paroisse d’Arnay-le-Duc. »

Ainsi que d’autres événements ?

« Nous revenons sur deux installations d’équipes d’animation paroissiale : à Saint-Seine-l’Abbaye et à Longvic. Ainsi que sur la soirée pétales de rose qui a eu lieu à Beaune ainsi que l’accueil des nouveaux prêtres à la maison diocésaine. »

La page jeunes d’Eglise en Côte-d’Or est consacrée à la rentrée de l’aumônerie des étudiants…

« Suite à la messe de rentrée au centre catholique universitaire, très festive, à laquelle de nombreux étudiants ont participé, plusieurs d’entre eux témoignent sur ce rendez-vous annuel et sur ce que leur apporte cette aumônerie pendant leurs années d’étude. »

Quel est le visage diocésain pour ce mois de novembre ?

« Ce mois-ci, c’est Daniel Bonnot, diacre permanent, qui prend la parole. Vous l’avez peut-être entendu il y a un mois sur RCF. Dans son témoignage, il évoque toutes ces années où il a accompagné des couples sur le chemin du mariage avec son épouse. Il explique comment Jean-Paul II a marqué sa vie et indique que nos contemporains ont une vraie soif de Dieu. »


Si vous souhaitez vous abonner, rendez-vous sur cette page.