24 heures pour le Seigneur : une « réponse à un appel du pape François »

Dès aujourd’hui et jusqu’à demain, plusieurs paroisses et doyennés organisent une opération baptisée « 24 heures pour le Seigneur ».

A Auxonne, à Meursault, mais aussi à Dijon, l’initiative prend différentes formes. Pour le doyenné Dijon – Centre et ouest, l’événement se tient, comme l’an dernier, à l’église Saint-Bernard de Dijon.

Dom Claude-Noël, prêtre de la paroisse, indique : « C’est la deuxième année que ces 24 heures pour le Seigneur sont organisées en doyenné. L’idée centrale de cette journée sur deux jours est que les différents groupes des paroisses se relaient, animent un créneau. »

Différents temps forts sont ainsi prévus à l’église Saint-Bernard de Dijon. En voici quelques uns : Ce vendredi, une prière pour les personnes en difficulté se tiendra à 18 heures suivie, un peu plus tard, par une veillée pour les jeunes et les vocations. A 20h45, aura lieu une veillée de louange et d’adoration. Demain samedi, une prière pour les défunts, à 10 heures, précédera un temps de prières avec les enfants à 11 heures. Autre temps fort, à 15 heures, le sacrement des malades sera donné à une dizaine de personnes. Il s’agit d’une nouveauté de cette année. Plusieurs temps d’adoration et des confessions sont également au programme.

« C’est une action conjointe entre les paroisses du doyenné, dont on parle depuis le début de l’année. On ne fait finalement que répondre à un appel du pape François pendant le jubile de la Miséricorde, quand il avait déclaré qu’il voulait des églises ouvertes, avec des confessions et des temps d’adoration. Ces 24 heures pour le Seigneur rejoignent une pratique similaire, très ancienne, à l’époque du concile de Trente (1545-1563, Ndlr). »

Retrouvez le programme des 24 heures pour le Seigneur, organisées dans différents secteurs du diocèse.