« On parle souvent des anges sans savoir ce qu’ils sont ! »

Mgr Roland Minnerath entame ce dimanche à 18h30 à la cathédrale Saint-Bénigne, à Dijon, un cycle de quatre conférences à l’occasion du Carême. Il a choisi pour cette année d’évoquer les anges.

Pourquoi avoir choisi ce thème des anges ?

« C’est un peu dans la tradition des autres conférences : je choisi des sujets qui sont peu ou pas traités par ailleurs. On parle des anges dans les cultures environnantes, comme des êtres invisibles qui tournent autour de la divinité. Dans notre culture, aujourd’hui, il y a une chose curieuse : on parle des anges sans savoir ce qu’ils sont ! »

Quelles pistes avez-vous privilégié pour aborder ce sujet ?

« Je vais tout d’abord rappeler la présence des anges dans la Bible, dans l’Ancien Testament, dans le courant apocalyptique et dans le Nouveau Testament. Les anges ont une vraie importance dans la mission de Jésus. Ensuite, je vais apporter des réponses aux questions qui se posent : Quand ont-ils été créés ? D’où viennent-ils ? Quelle est leur nature ? Sont-ils purs esprits ? Car je rappelle qu’ils ne sont pas mentionnés dans le récit de la Création… Dans un troisième temps, j’évoquerai la hiérarchie entre les anges. Les pères de l’Eglise et saint Thomas d’Acquin ont écrit là-dessus, il y a parmi les anges neuf niveaux distincts qui expliquent la différence de leur fonction. Enfin, je parlerai des anges gardiens. Que font-ils ? Existent-ils simplement ? Pourquoi en parle-t-on beaucoup moins maintenant qu’il y a seulement un siècle ? Je conclurai en rappelant l’importance des anges dans notre liturgie. »

On pense a priori qu’il y a peu à dire sur les anges mais le sujet semble très riche…

« Tout à fait. On pourrait aussi parler de la présence des anges dans l’art. Souvent représentés au Moyen-Age, ils ont été réduits à des angelots seulement décoratifs à la Renaissance. Pour les chrétiens, l’univers ne se limite pas à son aspect matériel. Il y a un univers purement spirituel : c’est le monde angélique. Dans le Credo, il est dit que Dieu est créateur de toute chose visible…et invisible. L’Eglise n’a jamais dit que les anges n’existaient pas, même si elle se méfie des spéculations trop précises et de la superstition. »

A l’issue de vos conférences, le public pourra vous poser des questions ?

« Oui, il y aura une demi-heure de questions/réponses. C’est un sujet passionnant qui nous permet de nous rapprocher de Dieu, car les anges sont des intermédiaires entre nous et le Ciel ! »