Marie-Hélène, clown du Bon Dieu : « Je veux partager la joie de la foi »

Dijonnaise pendant plus de 50 ans, Marie-Hélène Valdant est connue dans de multiples endroits comme le « clown du Bon Dieu ». Au CHU de Dijon, mais aussi devant des étudiants ou des chefs d’entreprise, elle raconte la joie qui l’habite…à sa manière.

Elle raconte : « On m’a demandé de venir au centre catholique universitaire (CCU) le jeudi 19 octobre (ce soir à 21h15, Ndlr). Leur thème de l’année c’est : « Tournez les yeux vers le Seigneur et rayonnez de joie ». Tout un programme ! Cela tombe bien, c’est un sujet qui me connaît ! Ma raison d’être, c’est partager la joie inépuisable qui est en moi, la joie de l’Evangile. »

Pour ce clown pas comme les autres, convertie il y a 24 ans, un mois avant la mort de son mari, il s’agit de raconter la vie… comme un clown. Elle précise : « Le clown est un peu comme le chrétien : il se sait pauvre et petit devant Dieu. Il se sent petit et merveilleux à la fois. Il arrive qu’il tombe, mais il rebondit à chaque fois. Il a une grande liberté et vit l’instant présent, intensément. »

Lorsqu’elle se produit, Marie-Hélène, veuve consacrée depuis une dizaine d’années, puise son inspiration dans la prière. Elle souligne : « Je veux juste témoigner de la joie de la foi. Le Seigneur m’est tombé dessus, le jour où je m’y attendais le moins, un peu comme saint Paul sur le chemin de Damas. Mais chaque personne a son propre chemin, je ne prétends pas être un exemple. Je ne suis pas extraordinaire, je veux juste rendre à Dieu tout ce qu’il ma donné. »

Marie-Hélène Valdant reviendra à Dijon dans quelques jours, le mardi 7 novembre, pour la dernière conférence Renaissance.