Une crèche ‘évolutive’ à Liernais

Une crèche “évolutive” a été installée en tout début d’Avent dans l’église de Liernais.

Claude Correia, membre de l’EAP et à l’origine de ce projet, veut faire participer « un maximum de personnes » à la fabrication de cette crèche. Il indique :

« Bientôt nous serons à Noël et il faut déjà y penser. Commencer à faire les préparatifs, préparer nos cœurs à fêter ce grand événement.

L’an dernier, nous vous proposions de construire une grande crèche avec des bouteilles plastique usagées afin de montrer que même nos déchets pouvaient être source de renouveau, nous pouvions changer un objet banal, un élément rejeté par tous pour le transcender.

Une bouteille n’a pas beaucoup d’intérêt, mais avec 2 500 bouteilles, nous pouvions créer un lieu d’accueil, une grande boîte lumineuse qui a brillé presque un mois dans l’église. Cela a été un grand succès grâce à vous qui avez su vous mobiliser pour apporter suffisamment de bouteilles et ainsi réaliser ce projet un peu fou.

Cette année nous vous proposons un autre défi. Nous vivons une époque où la communication entre les individus est intense, chacun possède un téléphone portable, un ordinateur, une tablette, chacun est connecté au wi-fi, au Bluetooth et autres, des milliards de mails, SMS sont échangés en permanence. La fascination devant Facebook ou tout autre réseau social est forte, mais existe-t-il réellement des liens forts entre nous, dans notre si monde connecté mais qui n’a jamais connu autant de personnes isolées ?

Avant la fibre optique ou le réseau hertzien, les enfants pouvaient se parler à distance avec des pots de yaourt raccordés à une ficelle, ce lien indispensable pour que la communication se fasse. Aujourd’hui, ce fil est parfois coupé.

Cette année, pour cette grande fête de Noël, nous vous proposons de reconstituer ce fil, nous vous proposons de tricoter, tisser des liens ensemble. La crèche sera donc la synthèse de nos rencontres, nous allons tisser ensemble une grande couverture pour protéger la Sainte Famille.

Une grande structure métallique sera mise en place, et dès le premier dimanche de l’Avent nous commencerons à la fin de la messe de tisser cette grande voûte. Le matériau utilisé sera de la ficelle naturelle, de la ficelle de lieuse, celle qui servait à attacher les bottes de foin et de paille. Il nous faut une très grande quantité de ficelle, environ 3000 mètres.

Si par hasard vous avez dans vos garages ou grenier ce type de ficelle que vous n’utilisez pas, venez donc l’apporter dès le 3 décembre et commençons ensemble à tisser. On se retrouvera ainsi les trois dimanche de l’Avent à Liernais après la messe. Cela sera aussi un temps pour se retrouver. Un temps pour échanger se redécouvrir, préparer cette grande fête de Noël qui arrive à grands pas.

Merci à toutes et à tous, et souhaitons un grand succès à cette nouvelle crèche, signe que nous sommes capables de nous mobiliser et de faire ensemble de grandes choses. »